LES ADIEUX A LA SCENE DU DANSEUR ETOILE DE L'OPERA DE PARIS, WILFRIED ROMOLI

Publié le par Florence Muller

Une soirée très émouvante que celle qui s’est déroulée dans le cadre de l’Opéra Bastille mardi 6 mai dernier. Les adieux à la scène d’un grand danseur à la forte personnalité très aimé du public, Wilfried Romoli. La danse est un art cruel qui veut que lorsqu’un danseur arrive au sommet de son art, il soit obligé de l’abandonner. Wilfrid était devenu étoile tardivement, fait exceptionnel, passé la quarantaine. Mais l’âge de la retraite, dans une forme d’expression artistique qui doit compter avec les limites physiques d’un corps, a sonné pour lui comme pour tous ces prédécesseurs.

Après un programme particulièrement riche montrant trois chorégraphies de trois époques différentes, Balanchine, Noureev et Forsythe, la soirée s’achevait sur une chorégraphie d’Angelin Preljocaj « Un trait d’Union » choisie par Wilfried Romoli pour ses adieux à la danse. Dansé avec Laurent Hilaire, ce duo intense a préparé la salle à une ovation délirante, nourrie d’applaudissements et d’un standing ovation passionnés.




Publié dans Spectacles

Commenter cet article