ENKI BILAL, SENS DE LA DECONSTRUCTION.

Publié le par Florence Muller

Enki Bilal a pris une décision radicale et sans précédent. Il met en vente chez Artcurial, le 19 septembre prochain, tous les dessins originaux de son dernier album « Animalz », un western métaphysique flottant sur une eau en voie de disparition, au bord de nul part. Je dis bien TOUS les dessins, c’est-à-dire 350 œuvres originales ! En attendant cette vente aux enchères exceptionnelle, l’ensemble de ces dessins fait l’objet d’une exposition ouverte au public à partir du 8 juillet et jusqu’au 10 septembre 2009, accompagné du film « Cinémonstre » et d’une longue interview accordée par Enki Bilal à Serge Lemoine. Le célèbre dessinateur voit cet événement comme un geste nouveau, une sorte de déconstruction de son œuvre ou une distanciation entre lui-même et la matérialité de son art. En d’autres termes, se libérer du poids physique et affectif de l’archivage.

Artcurial. du 8 juillet et jusqu’au 10 septembre 2009. 7 rond Point des Champs Elysées.









 

Publié dans Art

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Caroline-Christa Bernard 10/02/2010 19:58