LES CASETAS DE LA FERIA DEL CABALLO DE JEREZ DE LA FRONTERA

Publié le par Florence Muller

A l’origine, en Espagne, les férias du cheval étaient de véritables foires d’échanges commerciaux, de vente et d’achat de chevaux. Les affaires se concluaient dans des casetas, baraques en bois où l’on buvait, mangeait en musique et en danse. On voit au musée des Beaux Arts de Séville des scènes de genre du XIXème siècle montrant ces Casetas animées d’andalouses et de musiciens. Au fil du temps, la fête a pris le dessus sur la foire marchande et la fréquentation des casetas est devenue un des buts majeurs de l’événement, un lieu de sociabilité où les familles et les amis se retrouvent chaque année. A Jerez, l’une des principales Férias espagnoles, les casetas sont publiques, ce qui fait le charme de cette manifestation. Il y a la caseta de la CGT, du parti PP, du PSOE, celle de la municipalité de Jerez, du Corte Ingles ou du Royal Club de Jerez. Les quotidiens, les radios et les télévisions ont aussi leurs casetas.  Chaque année un concours distingue la casetas la plus joliment décorée. L’avant-scène de la caseta avec vue sur les allées cavalières est réservée aux membres, tandis que l’intérieur est ouvert à tous. On y boit du Sherry ou Xeres, produit localement et coupé avec de l’eau gazeuse. Protégé du soleil, on papote en regardant le défilé des chevaux et des attelages. Le soir, place à la danse. 














 

Publié dans Air du temps

Commenter cet article