VENTE A DROUOT DE LA GARDE ROBE DE DENISE SARRAULT.

Publié le par Florence Muller

Mannequin de 1948 à 1968, puis journaliste à Elle et organisatrice de défilés, Denise Sarrault reste surtout une pratiquante de mode « at large », une mode qu’elle a servi par son allure altière, sa beauté racée, son chic parisien et son goût parfait. Pénélope Blanckaert apportait son regard d’expert en organisant, hier, la vente de la garde-robe de cette figure de la mode. Une amie à mes côtés, qui avait travaillé avec Denise Sarrault dans les années 70, me soufflait dans l’oreille son étonnement devant la richesse de cette garde-robe qui comprenait d’illustres griffes, Yves Saint Laurent, Chanel, Issey Miyake, Tan Giudicelli, Thierry Mugler… : « Quand nous travaillions ensemble, je ne l’ai jamais vue habillée autrement qu’avec un treillis de l’armée et des baskets ! Quand pouvait-elle porter tout cela ? ». Mais, ajoutant une précision: « Elle savait s’habiller d’un rien ou de quelque chose de très simple, qu’elle « enlevait » par LE détail qui attirait le regard ». Très parisienne, en somme !


 

Publié dans Mode

Commenter cet article