EXPOSITION "UNVEILED: NEW ART FROM THE MIDDLE EAST ". GALERIE SAATCHI.

Publié le par Florence Muller

C'est certainement l'exposition à voir absolument si l'on est à Londres en ce moment. Une exposition qui révèle l'activité artistique contemporaine des pays du Moyen-Orient... une façon d'envisager ces pays autrement que sous l'angle de terribles conflits et de guerres incessantes. Avec environ une centaine d'oeuvres choisies parmi la génération des artistes d'une vingtaine ou trentaine d'années, elle brosse un panorama de cette activité artistique en Iraq, Iran, au Liban, en Egypte, Tunisie, Syrie et Algérie. L'exposition est vraiment très foisonnante de concepts exprimés les plus souvent avec des médiums traditionnels comme la peinture sur toile ou rudimentaires comme le carton ou les objets de récupération, ce qui augmente souvent leur force expressive. Dans la Phillips de Pury Gallery, l'exposition "Perspectives – Arab and iranian modern masters" complète ce panorama très contemporain par une plongée aux sources de l'histoire de l'art moderne des pays du Moyen-Orient. Enfin la Saatchi Galery Project Room présente une installation monumentale de l'artiste américain Will Ryman.

Jusqu'au 9 mai 2009. Saatchi Gallery. The Duke of York spare. King's road. Londres.

Façade du bâtiment Duke of York HG. La galerie Saatchi occupe dorénavant ce bâtiment qui a été magnifiquement transformé en une succession de vastes salles d'exposition. A noter: l'éclairage particulièrement réussi des salles et des oeuvres, reproduisant l'effet de la lumière du jour mais sans froideur, le défaut habituel à cet effet. La lumière est douce et chaleureuse comme celle d'un jour d'été :
 

Marwan Rechmaoui. "Beirut Caoutchouc. 2004-2008. Caoutchouc gravé. Le plan de Beyrouth comme un tapis en caoutchouc gravé.
 

Marwan Rechmaoui. "Spectre (The Yacoubian Building, Beirut)". 2006-2008. Un building en matériaux divers dont principalement des parpaings de béton.
 

Havy Kahraman. "Collective Cut". 2008. Huile sur toile. Le sacrifice du mouton exécuté par de jeunes et élégantes princesses:
 

Kader Attia. "Ghost". 2007. Feuille d'aluminium. Impressionnante installation de corps en prière que l'on découvre d'abord de dos, puis de face, vide, comme des fantômes.
 

Wafa Hourani. "Qalandia 2067". 2008.
 

Sun Yuan and Peng Yu. "Old persons Home". 2007. 13 sculptures grandeur nature et 13 chaises "dynamoelectric". Très curieuse et poignante installation évoquant des vieillards finissant leur vie dans des chaises roulante motorisées se déplaçant dans l'espace. Tous se sont abandonnés au sommeil, fuyant dans les rêves la réalité de leurs infirmités.
 

Halim Al-Karim. "Hidden Face". 1995.
 

Abdul Qadir al Rassam. "Untitled. 1911. Huile sur toile. Figure majeur de la première génération d'artistes modernes iraqiens et le premier peintre reconnu de ce pays. Son oeuvre dédiée principalement au paysage appartient en majorité à des collections privées.
 

Huguette Caland. "Untitled". 1970. Huile sur toile. Née à Beyrouth en 1931, elle est peintre, sculpteur et designer de mode. Formée par le peintre italien Fernando Manetti à l'Université de Beyrouth, elle a vécu à Paris puis s'est installée à Los Angeles où elle réside aujourd'hui. A Paris, elle a collaboré avec Pierre Cardin en dessinant la ligne Nour qui comprend une centaine de caftans.
 

Publié dans Art

Commenter cet article