RENCONTRE AVEC DES CREATEURS DE SHANGHAI

Publié le par Florence Muller

Quelques stylistes chinois réussissent à exister sur la scène de la mode de Shanghai dans des dynamiques comparables à celles des créateurs européens: en restant indépendants et en développant leurs marques dans une logique artistique. Ils sont tous à la recherche du vêtement spécifique de la Chine contemporaine. Ce qui est loin d'être facile dans un contexte de mode industrielle dominante, orienté vers le business à l'échelle d'un vaste territoire. J'ai rencontré quelques-uns de ces créateurs libres, soutenus par l'estime de la presse et une clientèle confidentielle.

Chris Zho & Wang Yiuano ont fondé la marque Zug Zug en 2001. En 2004 ils ont lancé la marque Cha Gang tourné vers la recherche et l'innovation. Ils ne défilent pas et cherchent à créer un lien entre la mode et la vie quotidienne. Pour leurs look-books, ils choisissent des gens normaux pour poser avec leurs créations. Ils veulent s'abstraire de l'influence de la mode occidentale et japonaise. Qui Huao vient de remporter le Prix International de la Woolmark qui lui a été remis à Paris par Sonia Rykiel. (voir dans Fashion-eye, post du Mardi 15 juillet 2008). Formé à l'université de Suzhou et à la Saint Martin's Schhol de Londres, il n'a pas encore défilé et ne se sent pas prêt à le faire. Il préfère continuer de développer créativement sa marque One by One et son expérience de contact avec la clientèle à travers trois boutiques. Il a investi le prix de la Woolmark dans des éléments de fond et non d'image. Son prochain projet en Europe: les costumes pour le théâtre de la Monnaie pour une mise en scène signée de l'artiste Zhang Huan. Yang Qingging possède une boutique-atelier dans le quartier de l'art contemporain, 50 Huaoganshan. Cette ravissante jeune femme a suivi les cours d'Esmod à Paris avant de lancer sa griffe de vêtements pièces uniques. Elle travaille aussi dans le domaine de la photographie et de l'art vidéo. Une de ces dernières créations: une série de "maquillage" de fleurs inspirée de son expérience d'enseignement de l'art de la beauté à l'université. Ling Yali a tout à fait l'allure d'une héroïne de Manga qui serait entrée dans le monde de la réalité. Avec ses couettes et sa tenue de combat urbain, elle incarne parfaitement le style de sa marque dont le studio et les ateliers sont installés à Pudong. Elle gère deux activités: celle de création de vêtements uniques pour spectacles, soirées ou cérémonies qui construit l'image de la créatrice et une marque de diffusion intitulée "Earth Crust"  dérivée de son univers fantasmagorique. A l'origine, elle a fait des études d'art et c'est la présence importante du costume dans ses peintures qui l'a encouragée à aller vers la mode.

Chris Zho & Wang Yiuano dans leur studio:

Un bâteau fait avec des billets d'un yuan dans le bureau de Chris:

Qui Huao:

Yang Qingging:

Yang Qingging devant une créations brodée de son propre visage:

Ling Yali devant sa dernière collection Earth Crust:

Ling Yali devant une de ses créations commandée pour servir de robe de mariée:

 

 

 

 

Publié dans Mode

Commenter cet article

Coralie 23/02/2009 19:35

Quelle expérience géniale! Pouvoir rencontrer toutes ces personnes!

Merci de nous le faire partager!

René 28/11/2008 09:39

Le petit poète déambule parmi les manifestations essentielles de chacun (e)…Amicalement.