POSSIBILITE DE LA POSSIBILITE D'UNE ILE, ILE

Publié le par Florence Muller

Houellebecq cinéaste, j'avais de sérieux doutes à la lecture des critiques de son premier film. Mais je me suis surprise à ne pas détester. Et cela malgré les gens qui riaient dans la salle. Pourquoi ? Difficile à dire, ce film est loin d'être parfait ! Mais il est attachant, sans doute à cause de ses défauts. Déjà son style film expérimental des années 70 a vraiment beaucoup de charme. Puis toutes les citations des grands moments de l'histoire de la science fiction: "2001, l'Odyssée de l'espace", "La planète des singes", "Barbarella", "La Montagne sacrée" et surtout "Soleil vert"... qui est loin, lui aussi, d'être un film sans défauts ! Mais surtout, surtout c'est la lenteur qui m'a plu et cette ambiance flottante qui laisse la place à toutes les interprétations, à toutes les échappées en imagination hors du cadre traditionnel du récit cinématographique. Et puis, ce mage qui promet la vie éternelle et qui meurt avec joie et ce clone qui réussit à s'extraire du mythe de la caverne version 2008 pour rejoindre une "possibilité " de rencontre avec LA seule femme possible. Un vrai moment de vide calme !

Publié dans Spectacles

Commenter cet article

Mario chez Eugénie 16/09/2008 15:17

J'aime beaucoup la phrase "un vrai moment de vide calme"