VERNISSAGES DE RENTREE DES GALERIES D'ART DU MARAIS, SCULPTURES DE DENTELLE

Publié le par Florence Muller

Ce n’était pas comme d’autres années, l’ensemble des galeries du Marais qui vernissait à l’unisson pour cette rentrée 2008. Mais la plupart proposaient de nouvelles expositions. Chez Emmanuel Perrotin, Robert Stadler présentait « Dissipations », une sélection de ses œuvres récentes. Ce membre des RADI designer (fondé en 1992), se situe à la frontière entre l’art et le design et crée des objets hybrides dont la valeur esthétique n’occulte pas le potentiel fonctionnel. Son expérience de création d’objets de grande consommation sert le propos de l’art. L’ensemble « Rest in Peace » est autant une belle sculpture qu’un éventuel mobilier de jardin, fabriqué en fonte d’aluminium blanc, beaucoup plus solide que le plastique usuel dans ce domaine. A la Galerie d’Anne Barrault, était présentée la première exposition personnelle des Gubo Gas « Swingin’Safari ». Le trio composé de Laura Henno, Jef Ablézot et de Morgan Dimnet expose un ensemble de dessins, de vidéos et de fresques inspiré par la musique, la végétation tropicale et el japonisme. A noter : la délicatesse de deux sculptures textiles, sortes de méduses arachnéennes qui flottent dans l’espace comme entre deux eaux.

 Jusqu’au 14 octobre, Galerie Emmanuel Perrotin, 76 rue de Turenne 75003 Paris.Jusqu’au 11 octobre, Galerie d’Anne Barrault, 22 rue Saint Claude 75003 Paris.


Au premier plan, « Rest in Peace N°2 » et « Rest in Peace-Coffee Table » de 2004-2008. La dentelle de trous évoque la fragilité des choses et leur disparition inéluctable … en contradiction « poétique » avec la solidité du matériau employé, la fonte d’aluminium:
 

 

Sculptures en dentelle de Gubo Gas, réalisées par Mylène Salvador-Cros du Conservatoire de la dentelle de Bayeux. Cette dentellière travaille depuis plusieurs années avec des artistes montrant ainsi la voir de renouvellement de l’art de la dentelle:
 

Publié dans Art

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mario chez Eugénie 11/09/2008 12:50

Le décalage entre l'usage et les matériaux. Le poids de la chaise en fonte d'aluminium doit ajouter au paradoxe de ses vides qui semblent l'alléger. Avez-vous pu prendre la chaise en main ?