ORIBE TEA HOUSE A ORTIGIA

Publié le par Florence Muller

La maison de thé Oribe est une création de l’architecte japonais Kengo Kuma qui est actuellement installée à Ortigia (Syracuse) en Sicile. Cet architecte défend le principe d’« effacer l’architecture ». Notion qui peut sembler paradoxale à priori, mais qui à l’examen de son œuvre, est illustrée brillamment. Inspiré par des techniques traditionnelles et des matériaux naturels (terre, bois, bambou, pierre, papier…), Kengo Kuma compose des constructions en symbiose avec leurs environnements et qui interagissent avec les éléments climatiques. Il élabore également des techniques de montages originales visant à l’économie de moyen et au réemploi. Cette maison de Thé, en hommage au bol créé par le Maître de cérémonie du Thé Oribe qui vécut au XVIème siècle, est réalisée en plaques de plastiques ondulées, disposées avec des espacements de 65mm et assemblées par des liens. Toute la structure est démontable et transportable facilement, les panneaux pouvant s’empiler les uns sur les autres. Elle a déjà été montée notamment au Carré Saint Vincent à Orléans en 2006. A Ortigia, l’effet visuel est très réussi, la structure s’intégrant parfaitement dans la cour de cet ancien palais. Par contre l’interaction avec l’environnement laisse à désirer. Par 40 degrés à l’ombre au mois d’août, il était difficile de rester plus que de quelques instants à l’intérieur de cette structure en plastique !

 

Vue de nuit sur l’Oribe Tea House:
 

 


La structure évoquant le bol de thé aux contours irréguliers d’Oribe:


 

 

A l’intérieur de la maison de Thé, on note le montage en plaques de plastique laissant passer l’air par des intervalles:

 

 

Publié dans Design

Commenter cet article

gilda g 10/10/2008 09:29

Maison de thé... cela me ramène à mon obsession ... l'oeuvre d'Armen Rotch et ses tableaux réalisés à partir de sachets de thé usagés.
Cela donne "quelque chose de vivant" comme le souffle de chaque buveur dans un sachet intime et délabré ...une emprunte de soi que l'on offre... armenrotch.blogspot.com

Mario chez Eugénie 06/09/2008 10:08

Cette oeuvre fait penser à l'intérieur d'un glacier bleuté rongé par les rivières internes, surtout sur la dernière photo. Le concept de masse imposante de l'oeuvre, invisible sous une autre dimension, est fascinant. Merci pour cette découverte.