IFM : JURY DE CULTURE DE MODE 2008, DEUXIEME JOURNEE

Publié le par Florence Muller

La première journée de jury d’examen de Culture de Mode du Département Management de l’Institut Français de la Mode avait déjà été riche en surprises et partis-pris inattendus de la part des différents groupes d’étudiants (voir sujet du jeudi 17 juillet 2008). La deuxième journée était également pleine de rebondissements et de propositions originales.

Le premier groupe, composé de Clarisse Joly, Aimee McClenahan, Priscilla Ntumba et Clotilde Ranno, s’est emparé du sujet « Recycler » en proposant une étude assez soutenue sur ce thème, pour le conclure par une démonstration magistrale de recyclage : une robe de mariée en papier de magazines ! Le groupe suivant, formé par Bastien Daguzan, Eva Finger, Camille Goutard et Margot Scheuer, invitait le jury à découvrir dans la cafétéria de l’Institut une installation et un film sur le thème « Cash ». Ce film, tourné dans un supermarché et mettant en scène des objets de luxe disposés sur les rayonnages des produits de grande consommation, présentait des qualités esthétiques certaines. Le troisième groupe comprenant Amandine Divay, Eduardo Filipe Martins Dos Santos et de Rihad Mehazem, traitait le sujet du Recyclage dans une performance théâtrale, où le texte dit par un narrateur commentait l’action de face à face entre une fashion victim et un baba cool, sur fond de divers changements de costumes. Au final, la robe de mariée se composait du texte de la performance !

Le quatrième groupe, formé par Julie Murat, Nadège Nkoague Gadevall, Sarah Perisse et Katarina Weckman Larsson, proposait également une mise en scène théâtrale du thème du recyclage. Les quatre étudiantes traversaient 4 décennies de l’histoire de la mode et du design en évoquant une ancienne hippie en partance pour Katmandou devenue galeriste, une écharpe tricotée par elle à la fin des années soixante, jetée puis rachetée comme objet vintage, transformée en objet d’art vendu une fortune  comme « customisation » d’une lampe Starck !

Le cinquième groupe formé par Emmanuelle Garcin, Béatrice Lacombe, Déborah Neuberg et Prune Pubellier, accueillait les membres du jury dans une salle transformée en Casino. On avait le choix entre plusieurs jeux qui tous faisaient appel à la mémoire de la mode historique ou à la  connaissance de la mode actuelle. Le dernier groupe composé de Capucine Lefebvre, Anne-Sophie Marchand, Elodie Potdevin et Jingyi Shen, présentait sous forme d’émission de télé-achat un jeu « Dress me Up », sorte de conseiller en look de poche dans le style d’une Nintendo et créé spécialement pour l’occasion. A l’issue de toutes ces brillantes et très divertissantes présentations, on ne pouvait que suggérer aux étudiants de se lancer dans la production et la distribution de leurs « objets » d’examen !

 

 

Clarisse Joly, Aimee McClenahan, Priscilla Ntumba et Clotilde Ranno posant autour de leur création d’une robe de mariée en papier recyclé  :

 

Un extrait de la vidéo du groupe de Bastien Daguzan, Eva Finger, Camille Goutard et Margot Scheuer. Sur les rayonnages d’un supermarché, entre les paquets de céréales, un livre de Man Ray a été glissé :

 

Amandine Divay, Eduardo Filipe Martins Dos Santos et de Rihad Mehazem saluant à la fin de leur performance théâtrale. Amandine porte une robe, une fleur et un bouquet confectionnés avec le mémoire imprimé sur le thème du recyclage :

 

La première scénette de l’histoire en 4 épisodes théâtralisée par le groupe de Julie Murat, Nadège Nkoague Gadevall, Sarah Perisse et Katarina Weckman Larsson : de retour de Woodstock, l’une tricote, l’autre fume un joint !

 

La scène finale et le dénouement de la pièce interprétée par Julie Murat, Nadège Nkoague Gadevall, Sarah Perisse et Katarina Weckman Larsson, avec la lampe Starck « customisée » brandie au cours d’un vernissage-cocktail (événement mondain choisi comme symbole de notre époque) :

 

La salle du Conseil de l’Institut transformée en Casino. Les jeux sont des créations « faits main » par le groupe d’Emmanuelle Garcin, Béatrice Lacombe, Déborah Neuberg et Prune Pubellier :

 

Le jeu « Dress me Up » créé par le groupe de Capucine Lefebvre, Anne-Sophie Marchand, Elodie Potdevin et Jingyi Shen :

Publié dans Mode

Commenter cet article

laura 25/07/2008 16:43

Ca fait plaisir de voir que les jeunes créateurs de demain ont toujours plus de talent!
L'équipe de détournements de Mode vient de lancer détournements créateurs, qui met en avant certains jeunes créateurs. N'hésitez pas a y faire un tour et l'ajouter à votre blogroll si vous voulez leur donner un ptit coup de pouce!