HYERES : LES EXPOSITIONS

Publié le par Florence Muller

Pendant le festival de Hyères, plusieurs expositions particulièrement intéressantes occupaient le premier étage et les espaces autour de la piscine de la Villa Noailles. Michel Malard avait fait venir deux grandes stars de la photographie, Melvin Sokolsky et Scott Schuman, auteur du blog de looks le plus célèbre au monde, The Sartorialist. Avec la bonne idée d’organiser une visite guidée des expositions avec leurs auteurs. Tout à fait passionnant ! J’ai eu du mal à entendre les commentaires du Sartorialist entouré de beaucoup de monde, mais je n’ai rien manqué du discours extraordinaire de Melvin Sokolsky, auteur notamment de célèbres séries de photographies réalisées à Paris pour Harper's Bazaar au début des années 1960. Avec tout un plaidoyer en faveur de la création « pure », bien loin des questions d’argent qui agitent le monde actuel de la photographie de mode. L’auteur de ces étonnantes images de femmes descendues du ciel dans des bulles expliquait très simplement qu’il avait accompli tout cela sans le moindre effet spécial, avec des budgets très modestes. A Michel Mallard qui voulait lui faire dire avec quel appareil il avait pris telle ou telle image, il répondait que cela n’avait aucune importance, ce qui compte c’est ce que l’on veut dire , ce qu’il y a à voir dans l’image. Et dans cette magnifique sélection, du contenu il y en a en abondance. Chaque photo était l’occasion pour lui de raconter des histoires comme celle de Salvador Dali qui lui avait demandé un jour « Faites moi léviter », pensant à ces mannequins suspendues au-dessus du sol ou comment il avait fait improviser un studio photo à des étudiants avec des sacs-poubelles. Melvin sokolsky a ainsi séduit son auditoire médusé face à l’évocation de ces années soixante où la photo était une affaire d’artistes libres. Une rencontre mémorable !

A noter aussi la très belle exposition-installation d’Haider Ackermann, qui a suspendu ses créations à de puissants cordages tendus aux crochets prévus à l’origine pour les agrès au-dessus de la piscine. Très belles photographies également de Popel Coumou dans le salon rose, avec un regard original sur l’architecture de la Villa qui rappelle la peinture notamment d’Edward Hopper.


Scott Schuman fasciné par Maïda Gregori-Boina, Directrice Artistique Mode du Festival :

 


Dans l’exposition de photographie The Sartorialist, deux anciennes étudiantes de l’IFM dignes de figurer dans la collection de looks du blogueur :


Exposition The Sartorialist. On remarque au centre la très rock’n roll rédactrice en chef de Vogue, Carine Roitfeld :



L’élégance des ex-étudiantes de l’IFM qu’on pourrait également encadrer :



Louise en robe de coton indien vintage hippie chic, en compagnie de Pascal Morand caché derrière ses lunettes de Men in Black :



Louise en super Baby Doll :



Un autoportrait de Melvin Sokolsky accompagné de son égérie qui l’avait accompagné à Hyères.



La photo qui a tout déclanché pour Melvin. Le mannequin manquait d’étouffer dans la bulle suspendue :

La fameuse série de photos faite avec la bulle dans Paris. Celle de gauche est la préférée de Melvin mais n’a pas été retenue par le magazine Harper's Bazaar

Au centre, on remarque cette merveilleuse photo d’un visage de femme projeté sur une fleur :

 

Melvin Sokolsky commentant son exposition :« To the light ». A sa gauche Michel Mallard, Directeur Artistique Photographie du Festival


Une apparition qui aurait pu faire dire à Melvin Sokolsky que tout peut devenir sujet de photo de mode :



Exposition d’Haider Ackermann dans l'ancienne piscine de la Villa Noailles :






Publié dans Mode

Commenter cet article