PERFORMANCE-CONCERT "TUNING, PRE-FADER, GLITCH" A LA MAISON DE LA RADIO

Publié le par Florence Muller


Dans le cadre du Festival « Présences Electronique », Goran Vejvoda présentait le 31 mars dernier, trois créations dans une performance-concert. La première « Réglage : Radioanalogiquehumaine », une performance Background, se déroulait avec 10 performeurs : Yang Wang, Claudia Huidobro, Stéphane Loras, Aurélie Lobin, François-Eudes Chamfrault, Marko Velk, Julie Leguay, Denis Verret et Stéphanie Besse. Ils apparaissaient d’abord dans la pénombre de la salle, tenant des radios réglées sur les longues ondes, créant un effet de dôme audio. Puis, ils montaient sur scène pour se placer devant des micros en formant une sorte de chœur. Mais au lieu de donner de la voix, ils « jouaient » sur leurs radios, réglées alors en FM. La « cacophonie » ainsi produite était mixée par Christian Zanesi et diffusée dans l’Accousmonium, le fameux système de multi diffusion du GRM. Cette création rendait hommage à Pierre Schaeffer, l’inventeur de la musique concrète et le fondateur du Groupement de Recherche Musicale, le GRM, qui fête cette année son cinquantième anniversaire. Pierre Schaeffer a fait ses débuts à la radio dans les années trente avant de développer ses théories de composition contemporaine. Il a savamment « détourné » la technologie de pointe des années 40-50 des studios de la radio au profit d’un concept expérimental baptisé "Musique Concrète".

Au cours de cette performance hommage, la couleur des robes (de la collection Hiver 2007 de Pénélope Cruz pour Mango), un rouge très vif, renvoyait à la couleur pop des radios « Foam » au design très contemporain de la marque Lexon. La pièce suivante « Pré-fader : états hautement réverbérés » déployait une symphonie de sons non-localisables dans des états indécis et suspendus. La troisième  « Glitch : Brève histoire du son », établissait une rencontre improbable entre un narrateur à la belle voix radiophonique, Bruno Letort, et une armada de voix étrangères de synthèse produites par le logiciel Virtual Speaker d’Acapela Group. Ces voix perturbées par des « bugs » étaient utilisées autant pour leur musicalité que pour le contenu de leur discours : extrait rare d’une conférence de Pierre Schaeffer, interview de Max Mathews, l’inventeur du premier logiciel de musique, voix du chanteur expérimental italien Demetrios Stratos, interview de Brian Eno… tous d’illustres personnages de l’histoire du son.

 

« Réglage : Radioanalogiquehumaine » sur la scène du studio 104, salle Olivier Messian de la Maison de la Radio France :

De gauche à droite :

Yang Wang, Claudia Huidobro, Stéphane Loras, Aurélie Lobin, François-Eudes Chamfrault,

Alexandra Fournier, Marko Velk, Julie Leguay, Denis Verret et Stéphanie Besse :



Dans les loges des filles.

Au premier plan: Julie Leguay. A gauche, Alexandra Fournier, à droite Marko Velk :

 

 

Attente avant d'entrer dans la salle par un chemin détourné :

de gauche à droite au premier plan : Stéphane Loras, Aurélie Lobin, Julie Leguay.

Deuxième plan : Claudia Huidobro, Marko Velk, Denis Verret, Alexandra Fournier, Stéphanie Besse.

Au fond : François-Eudes Chamfrault.










Publié dans Spectacles

Commenter cet article