SAKINA M'SA : "LA PARISIENNE N'EN FAIT QU'A SA MODE"

Publié le par Florence Muller

Pour fêter la Journée internationale des Droits des femmes, le mercredi 5 mars 2008, le Comité Régional du Tourisme a demandé à la créatrice Sakina M'sa d’assurer la direction artistique d’un défilé de jeunes stylistes présenté sous la Coupole du Printemps Haussmann. C’est une année riche en événements pour la créatrice qui a été lauréate du Grand Prix de la Création de la Ville de Paris et du Prix Version Fémina. Henriette Zoughebi, Présidente du CRT et conseillère régionale d'Île-de-France rappelait l'importance d'une telle manifestation pour célébrer cette journée : "promouvoir des valeurs essentielles ....comme la lutte pour le respect des droits des femmes et la défense de leurs libertés : liberté de s'habiller et de circuler...."

On ne peut qu’être sensible à ces rappels de libertés élémentaires qui touchent à l’apparence vestimentaire et donc à la mode.

Cinq jeunes créatrices parisiennes présentaient leurs créations porteuses de valeurs citoyennes et éthiques : Céline Faizant, Caloli, Katerine Pradeau, Warmi et les Racines du Ciel. Une artiste slameuse jouait les Maitres de cérémonie sur une création sonore de la journaliste Elisa Portier, composée des nombreuses interviews réalisées dans la rue avec de jeunes femmes donnant leur vision de la mode, de l'élégance et de la Parisienne.

Il y a un an Sakina M’Sa réalisait l’exposition "L'étoffe des héroïnes" au Petit Palais. Les pièces exposées avaient été créés par des femmes de la maison de couture d'insertion Daïka à partir d’un travail de customisation de fripes données par Emmaüs et en s’inspirant d’oeuvres du musée.



Publié dans Mode

Commenter cet article