MODE MASCULINE ET HYBRIDE

Publié le par Florence Muller

Autrefois, chaque pièce du vestiaire masculin était clairement définie : les genres ville et sport ne se mêlaient jamais. Après quelques décennies de démolition de ces cloisons étanches, on ne cherche même plus à savoir à quoi correspond ce qui défile. Chaque élément d'une silhouette peut donner lieu à de multiples associations. Mais c'est aussi chaque pièce de vêtement qui combine à l'infini des éléments d'origine diverses. Au salon Rendez-vous qui se tient à l'Espace Commines, on le vérifie dans presque chaque stand. Repéré sur celui de "surface to air", un manteau caban-trench-coat, ou une parka-trench-coat. Sur le stand de "Unconditional", des gilets à draper en cache-coeur, des cardigans-queue de pie, des chemise-blouson-sweat-shirt. Chez Luise & Franck des col-cravate-harnais. Sur le stand de Mjölk des vestes légères comme des pulls, des pulls en laine tricotés à la main en Australie aussi doux que du coton, des ensembles en total-look à dissocier... 
Au salon Tranoï à la Bourse, chez Linda Farrow Vintage, spécialiste à l'origine des lunettes anciennes, on voit des lunettes-masque-de-Spider-man de Jeremy Scott ou de fragiles lunettes en bois qui ont l'air solides de Ralph Simmons, des lunettes qui ont l'air en plastique mais sont en métal. Sur le stand de Whyred, des jeans construits selon la technique traditionelle du pantalon, des pulls à cols châle montés en plastron, des blousons d'aviateur en tricot ...
 
Salon Rendez-vous :
undefined
Kris Van Assche. Brillance, lozanges, col de fourrure, gilet sur blouson de jean...
2-copie-11.jpg
undefined
Yohji Yamamoto. Costume à kilt se drapant en plaid, veston-queue-de-pie.
undefined
undefined

Salon Tranoï, exposition sous le péristyle de la Bourse :
undefined

undefined
 

Publié dans Mode

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article