PRONOSTICS MODE 2008 : QUELQUES PISTES

Publié le par Florence Muller

Le printemps et l'été seront en fleurs. Impossible vraisemblablement de passer à côté de cette tendance puisque la fibre végétale a poussé sur tous les podiums des défilés du mois d'octobre dernier. La version papier de chambre d'hotel des années 50 sera sans doute moins facile à interpréter. Celle à base de liberty of London ou de toile de Jouy semble plus réaliste, tant ces deux familles d'imprimés ont fait leurs preuves depuis 1759, pour la manufacture fondée par Oberkampf à Jouy en Josas et 1875, pour la firme fondée par Arthur Lasenby Liberty sur Regent Street.
 
La fleur chez Balenciaga par Nicolas Ghesquière, Junya Watanabe et Tao par Tao Kurihara :
undefined

undefined

undefined

Pas de certitude quand à la météo, impossible à prévoir. Mais la mode voit et réclame un été chaud, mais pas torride, traversé de douces brises. Les tissus aussi légers que des nuages par beau temps sont soulevés par des vents qui apaisent le poids de l'air. Les robes se gonflent comme des manches à air, prêtes à nous faire décoller un poil au dessus des réalités.
 
 
Des robes signes d'air chez Sonia Rykiel, Lanvin par Albert Elbaz, Commuun :
undefined

undefined

undefined

Sommes-nous prêtes pour le total look proposé notamment par Nicolas Ghesquière ? Il avait disparu depuis les années 80... il n'avait d'ailleurs jamais été totalement admis, mis à part dans la tenue de bureau, sous la forme de tailleur, mini-jupe et veste épaulée. Là, il s'affiche avec franchise, avec tous ses accessoires "en pareil", sac, chaussures et même chapeau. Pas évident d'être autant le porte drapeau d'un motif ou d'une seule couleur. Mais en mode, il ne faut jamais dire jamais !
 
Alexander McQueen, Nina Ricci par Olivier Thyeskens et Céline par Ivana Omazic :
undefined

undefined

undefined

Plus osé encore, le choc des couleurs qui se rencontrent sans vraiment être proches parentes. Il va falloir lutter contre un environnement dominé toujours par le noir l'hiver et le blanc l'été. Mais c'est en tout cas la recette, concoctée à l'origine par Yves Saint Laurent dans les années 70 et par Paul Poiret en 1911, pour réveiller toute une allure.
 
Louis Vuitton par Marc Jacobs, Comme des Garçons et Vivienne Westwood :
undefined

undefined

undefined

Publié dans Mode

Commenter cet article