LA TENDANCE FOULARD EXPOSEE AUX GALERIES LAFAYETTE

Publié le par Florence Muller

Dans le monde agité des accessoires de mode, le grand retour du foulard constitue un des moments forts de l'année 2007. C'est un des indispensables de l'allure 2007 qui se prolongera vraisemblablement en 2008, qu'on le porte au cou, dans les cheveux, à la taille ou à son sac. Il est beaucoup plus qu'un cache-nez agréable en ces temps hivernaux, c'est un vrai bijou, un manifeste de mode, s'il s'agit du Keffieh de Nicolas Ghesquière pour Balenciaga. Chez Colette, les passionnés de mode se sont emparé des foulards-robes ou tours de cou griffés E2, le jour même de leur livraison et après chacun des nombreux réassorts au cours de cet automne. Comme je le disais à Lauren Bastide dans un interview pour son article sur le Keffieh publié dans Elle de la semaine dernière, le foulard pour beaucoup de fashionistas a perdu sa signification symbolique comme celle du Keffieh dans les années 70, pour mieux miser sur l'esthétique de ses graphismes souples chers à Nicolas Ghesquière.
Les Galeries Lafayette préparent une exposition qui lui rend hommage en mars 2008. Le fond de cette exposition sera constitué d'une série de foulards numérotés, signés par quinze couturiers de renom et à qui le grand magasin a donné carte blanche pour réinterpréter cette pièce de tissu : Vivienne Westwood, Azzedine Alaïa, John Galliano, Jean-Paul Gaultier, Jean-Charles de Castelbajac, Kenzo, Felipe Oliveira Baptista et la créatrice belge Cathy Pill. Le seul point commun entre toutes ces créations : leur forme carrée.
Le modèle signé Jean-Charles de Castelbajac sera vendu au prix de 120 €, celui de Kenzo Takada dont les motifs sont peints à la main coûtera lui 250 €. Le plus cher sera le carré Peachoo + Krejberg à 275 €.

undefined

Commenter cet article