INDEPENDANT FILM SHOW

Publié le par Florence Muller

Dans le cadre de la Fondation Morra au Palazzo dello Spagnuolo de Naples, Raffaella Morra présentait la septième édition du Festival consacré aux films indépendants.
Plusieurs programmes se sont succédés du mardi 13 novembre au dimanche 18 novembre. Christophe Bichon de  Light Cone, présentait "Visions of Realities" puis "Motives and Textures", une programmation d'oeuvres sur support vidéo ou 16mm datant des années 2000. Le hollandais Joost Rekveld présentait une sélection intitulée "16mm Films", suivie de "Visual Music from the Netherlands", avec des oeuvres des années 1950 à 2000. Les américains Sandra Gibson et Luis Recorder, après une projection des différents films "fondateurs" du mouvement expérimental des années 70, exécutaient une performance à partir de deux films projetés en simultané et modifiés manuellement et avec l'utilisation de la vapeur d'eau. Des débats animés par Katia Rossini, Pip Chorodov et Raffaella Morra suivaient les projections.
Je participais à l'événement avec notre groupe à géométrie variable Background en compagnie de Goran Vejvoda et d'Aurélie Lobin. Après une première soirée consacrée à une sélection des années 1970 à 2000 de différents auteurs, nous avons présenté sous le titre "Mega Accumulation Indeterminancy Napoli vers.02", une soirée de nos propres oeuvres vidéos, entrecoupées de performances.

Première performance "From interference to waiting" :
1-copie-13.jpg

2-copie-9.jpg

Deuxième performance "From Arthaud to Clodettes" :
3-copie-10.jpg

Cinquième performance : "Chanel Attitudes". Sur une lecture de "L'Allure de Chanel" par Paul Morand, en total look Chanel par Karl Lagerfeld. Pour Aurélie Lobin toute l'attitude part du dos, la partie du corps considérée par Chanel comme le point de départ de construction d'un vêtement :
4-copie-7.jpg

5-copie-7.jpg

6-copie-5.jpg

La dernière soirée se finit sous un tableau d'Hermann Nitsch :
7-copie-3.jpg

Publié dans Air du temps

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article