24 HEURES DE FÊTE AU 24 FAUBOURG SAINT HONORÉ

Publié le par Florence Muller

Le carton d'invitation énigmatique annonçait "24 heures d'inattendu" pour l'inauguration de la nouvelle boutique de l'adresse mythique d' Hermès au 24 Faubourg Saint Honoré.  De 20h00, le 23 octobre au lendemain 20h00, le 24 octobre, la maison servait de cadre à une époustouflante programmation de spectacles, se succédant sans discontinuité aux quatres coins du magasin dont la superficie a été démultipliée. De la musique et de la danse jouées au milieu des 5000 invités, dans des styles aussi divers que classiques, contemporains ou rocks.
Dans la rue une fanfare réchauffait l'air ambiant. A l'intérieur, 36 petits rats se transformaient en danseuses de boîtes à musique, perchés sur des cartons à chapeaux Hermès. Jane Birkin chantait de sa voix suave légendaire. Les danseurs du Ballet d'Angelin Preljocaj présentaient cinq extraits de  chorégraphie : duos de filles dansant avec des cannes, sextuor virtuose des chaises musicales ou un duo de garçons s'affrontant sur une table de métal... La chanteuse Camille chantait en nuisette soyeuse. Le chanteur du groupe TTC faisait un solo. L'équipe nocturne de France Culture "Minuit 10" avait installé son studio sur place et rassemblait autour d'un table ronde Jean Paul Gaultier, Jean Paul Goude, Angelin Preljocaj... qui tentaient de se faire entendre dans le micro malgré le son et le ton de la foule qui avait monté de pas mal de crans au fur et à mesure de la soirée. Farid Chenoune, en chroniqueur de luxe, promenait son regard d'expert en mode sur tout le magasin, tandis que Paquita Paquin peaufinait son commentaire sur le vif de toutes les actions. Difficile d'ailleurs de suivre tous les shows au rythme soutenu si l'on voulait être en première ligne... et aussi faire honneur à la ronde des gâteries : langues de fois gras sur feuilles d'artichaut, lamelle de coquille Saint Jacques sur lamelle de truffe sur lit de chips de betteraves... ou encore soupe d'algues japonaise vaporisée d'une mousse crémeuse, gâteaux roulés de chocolat et fois gras... A une heure, une boîte de nuit ouvrait à l'étage, côté rue Boissy d'Anglas. Etienne Rousseau est le magicien qui avait réussi le tour de force de transformer dans la journée cette partie du magasin en authentique night club, avec larges canapés, lumière tamisée, piste de danse, bar à cocktails et entrée protégée par des videurs. D'autres animations étaient ensuite prévues pour les noctambules insomniaques, jusqu'au service petit-déjeuner après des séances de relaxation et de yoga... Mais une autre journée m'attendait hors du monde merveilleux d'Hermès, hélas j'ai du rompre le fil enchanté de ces 24 heures festives. Reste le souvenir d'un moment étonnant dans une ambiance chaleureuse, accueillante, familiale presque, avec des amis vous saluant à l'entrée et à la sortie. C'était certainement une des plus belles fêtes de la mode depuis longtemps !

Camille :
1-copie-7.JPG




L'artiste Ali Madhavi en costume de chasse dandy, hommage aux codes de références de la maison :
2-copie-2.JPG

Le chanteur de TTC, Teki Latex. Au premier plan, enroulé autour d'un poignet, le ruban de dentelle griffé Hermès Paris, donné à l'entrée en guise de ruban de soirée :
3-copie-4.JPG
Le plateau de France Culture :
4-copie-2.JPG
Séraphin et le cavalier masqué... de dentelle Hermès :
5-copie-1.JPG
Soupe d'algues :
6-copie-1.JPG
Dégustation du délice d'algues en compagnie D'Olivier Chatenet :
7-copie-1.JPG
Cérémonial de la pose pour photographies "people" dans l'entrée :
8.JPG
Dans la rue devant le magasin :
9-copie-1.JPG
Les charmantes :

10.JPG
Jane Birkin :15.jpg
14.jpg

16.jpg

17.jpg

18.jpg

Commenter cet article

Marion 28/10/2007 20:43

Oulala, tu me fais particulierement envie là... et tu sais mon interet dès qu'on parle de prejlocaj...

modeandco 26/10/2007 16:18

cela a du être effectivement une des plus belles fêtes de la mode depuis bien longtemps ! Il y avait des fanfares en plein Faubourg St Honoré Hermés a n'a pas joué dans la finesse.