FASHION WEEK DE PARIS

Publié le par Florence Muller

Comme des Garçons
Une collection à voir de près dans le show room pour ne manquer aucun détails, ni matières originales. Tout un autre thème traite des possibilités du sac à coulisse transformé en pantalons, manches ou robes. La version en blouse courte est très réussie. Les couleurs créent le lien avec les autres défilés de la saison avec une palette qui claque en tonalités primaires : jaune, rouge, vert, bleu.

1--Desktop-Resolution--copie-20.jpg

2--Desktop-Resolution--copie-19.jpg


Tao
Tao Kurihara, ex étudiante de la St Martin's School de Londres, est la protégée de Rei Kawakubo. Sa marque a rejoint celle de Junya Watanabe au sein de la maison Comme des Garçons. Les trois marques présentent leurs collections dans des shows room voisins, répartis autour de la cour intérieure du 16 Place Vendôme. 
Tao a créé des tissus mélangeant les motifs des kimonos de coton portés au quotidien ou à l'intérieur des maisons japonaises avec des bouquets inspirés des motifs de papiers peints européens de chambre de jeunes filles du XIXème siècle. A noter : la beauté des manches dont l'ampleur est ramenée à l'épaule par des petits plis plats piqués.

3--Desktop-Resolution--copie-12.jpg

4--Desktop-Resolution--copie-14.jpg


Junya Watanabe
Sans se concerter, Junya Watanabe et Rei Kawakubo ont opté pour une palette vive et aux couleurs qui se heurtent. Plus acidulées toutefois chez Watanabe pour des robes housses montées sur des sangles et vrillées à l'ourlet. Un très joli ensemble de blouses et de robes est réalisé dans des vrais cotons Liberty aux fameux motifs de semis fleuris. 
Pour "passer" les modèles dans le show-room, les mannequins portaient des "fonds" constitués de maillots et shorts stretch noir. Une façon qui m'évoque un usage propre aux premières maisons de couture de la deuxième moitié du XIXème. Les mannequins portaient alors un fourreau noir qui servait de base à la présentation des modèles qui ne se faisait ainsi jamais "en peau".

5--Desktop-Resolution--copie-9.jpg

6--Desktop-Resolution--copie-7.jpg
7--Desktop-Resolution--copie-5.jpg

8--Desktop-Resolution--copie-4.jpg


Défilé Hiromichi Nakano
Une jolie collection de sourires en final du défilé d'Hiromichi Nakano au Pavillon Ledoyen des Champs-Elysées.

9--Desktop-Resolution--copie-3.jpg


Défilé Junko Shimada
Encore des fleurs, toujours des fleurs !... l'emblème de l'été prochain grimpe jusque sur les pieds des mannequins du défilé de Junko Shimada. Quelques touches japonisantes forment un autre fil conducteur : des tailles hautes marquées par de larges « ceintures-rubans » et un chignon tiré à la perfection légèrement penché sur le côté.  

10--Desktop-Resolution-.jpg

11--Desktop-Resolution--copie-2.jpg
 

Commenter cet article

Manu Prince S 13/10/2007 11:22

Le défilé que j'ai préféré sans conteste!!

Anne 12/10/2007 15:59

Merci pour ce super reportage. Je suis presque incollable maintenant!!!!