FASHION WEEK DE PARIS

Publié le par Florence Muller

Akris par Albert Kriemler
Comme pour la précédente collection, Albert Kriemler travaille sur des fondements architecturaux, mais  cette fois-ci dans l'esprit d'un yacht HiTech, adouci par le luxe "nonchalant" des années vingt. Les solides jeux de géométrie de cuir fauves ou les guipures en forme de grille bougent bien, à peine fixés sur des soubassements d'organza. Des échelles de carrés de mousseline se soulèvent légères comme des pétales de fleurs. L'architecture s'extrait de l'apesanteur.

11--Desktop-Resolution--copie-1.jpg

2--Desktop-Resolution--copie-9.jpg


Christian Lacroix
Dès les premiers passages, les imprimés à motifs lyriques s'imposaient sur des robes légères, laissant des traînées de mousseline dans l'air. Des éclats de métal fluo captaient la lumière sur de véritables compositions picturales. Les maillots de bains se portent comme des bijoux, mais cette fois ci avec des sandales plates, accompagnées de cabas pour aller vraiment (?) à la plage !

3--Desktop-Resolution--copie-8.jpg

4--Desktop-Resolution--copie-9.jpg

5--Desktop-Resolution--copie-7.jpg

6--Desktop-Resolution--copie-5.jpg


Costume National
Beaucoup de robes légères en « voiles » qui suivent bien les mouvements du corps chez Costume National. La couleur est là aussi en petites touches ou en aplat intégral de rouge vif, violet, rose fuschia… Des couleurs claires ou pures équilibrent la palette en douceur.  Les « dos-nu » font l'objet d'exercices de style délicats. 

1--Desktop-Resolution--copie-9.jpg

2--Desktop-Resolution--copie-10.jpg


Matthew Ames
"I heard you looking" est le mot de la collection de Mattew Ames présentée dans la galerie Eric Mircher. Elle explore  les possibilités de la forme pure du cercle, "symbole de perfection, de continuité et de stabilité" selon le styliste. Elle ne se limite pas à la pureté du blanc mais compte des modèles roses ou rouges vifs.

1--Desktop-Resolution--copie-10.jpg


Vernissage de l'exposition "Yves Saint Laurent : Théâtre, Cinéma, Music-hall, Ballet."
La fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent inaugurait une exposition consacrée à l'oeuvre du couturier-costumier de très nombreux spectacles. Les "trucs" en plumes ou le fameux pull noir de Zizi Jeanmaire, la robe mythique de Belle de Jour, les habits fantastiques de l'Aigle à deux têtes, ceux du ballet Notre Dame de Paris de Roland Petit sont mis en scène dans des décors suggérés ou reconstitués. Catherine Deneuve était là ce soir, rayonnante, Patricia Kass aussi, et Annie Duperey posait devant les costumes qu'elle portait dans l'Affaire Stavisky en 1974.... 
Une exposition à visiter comme un spectacle !

1--Desktop-Resolution--copie-12.jpg

Julie Leguay à gauche, qui m'assiste pour Fashion-eye et Laurence Neveu à droite, Conservateur du Musée Yves Saint Laurent :
2--Desktop-Resolution--copie-11.jpg


Yasbukey à la Galerie Patricia Dorfman
Dans le show room installé chez Patricia Dorfman, la nouvelle collection de bijoux du duo Yasbukey illustrait le thème "My heart belongs to...". Les deux soeurs font fabriquer leurs bijoux dans leur pays d'origine : la Turquie. Des têtes ou des mains en Plexi découpé, se fragmentent en broches, colliers, boucles d'oreilles. A chacune de les réassembler éventuellement ou de porter des morceaux de doigts ou de visages séparément. Effet surréaliste garanti! Le paquet cadeau suggère un second thème exploité en « boîte-sac » du soir ou en broches chou de rubans de cuir.
Ces bijoux seront vendus chez Maria Luisa, Le Bon Marché ou Franck & Fils.

1--Desktop-Resolution--copie-13.jpg

2--Desktop-Resolution--copie-12.jpg

Publié dans Mode

Commenter cet article