"JOINT BISHU" DE PASSAGE A PARIS

Publié le par Florence Muller

La fertile région de Bishu située au centre du Japon se consacre au textile depuis les temps les plus reculés de la période Nara, il y a 1300 ans. Après avoir travaillé le lin, la soie ou lecoton, la laine est devenue sa spécialité sous l'Ere Meiji et Taisho. Puis en 1879, la région avec ses usines implantées par le gouvernement répond à la nouvelle demande de textiles adaptés à l'occidentalisation du vêtement.
Désirant amplifier le succès rencontré par les textiles japonais dans le monde et en particulier dans le luxe, 11 fabricants de cette région ont fondé l'association Joint Bishu en 2006. L'organisation qui reçoit les conseils de Nelly Rodi exposait brièvement ses créations pour la troisième fois à Paris (mercredi, jeudi et vendredi à l'espace Châtelet-Victoria). Les thèmes traités pour l'hiver 2008-09 développent l'idée de grands espaces, de mondes inconnus: "Desert land", "Lost Land", "Icy Land" et "High Tech Land"...
L'originalité des recherches de Joint Bishu se sent au toucher et dans l'énoncé des composants des échantillons : le bambou marié à la laine pour l'aspect écologique... Une soie dorée à chaud pour un effet discrètement luxueux ... Le Kamidori, microscopique fibre extraite d'une graine utilisée parcimonieusement en raison de sa rareté, 15% pas plus, confère une douceur incroyable à un lainage prince de Galles.
Les grands créateurs comme Yohji Yamamoto, Comme des Garçons ou Issey Miyake comptent parmi les clients de l'organisation.

-cid-F2B380EA-8CCC-47D8-B184-9C75AE8524C0-local.jpg
 
 

Commenter cet article