DEFILE JOHN GALLIANO HOMMES P/E 08

Publié le par Florence Muller

280607YamaGalliaGive026.jpg280607YamaGalliaGive069.jpg280607YamaGalliaGive075.jpg280607YamaGalliaGive080.jpg280607YamaGalliaGive081.jpg280607YamaGalliaGive087.jpg280607YamaGalliaGive094.jpg

Le lieu est déjà original, à Issy-les-moulineaux, une église néo-gothique au milieu d'une  résidence... comme si cela ne suffisait pas, d'immenses ventilateurs pendaient de la voute,tandis que le choeur était dissimulé par un maillage de camouflage de chars... la scène d'une attaque iminente ainsi dressée, le public ne s'attendait qu'à un effet de bombe ! Et l'heure  d'attente dans les encombrements pour atteindre ce lieu excentré  s'évanouissait dans l'enthousiasme général aux premières "apparitions". Car il faut bien parler d'apparitions, avec ces êtres sortis de l'imaginaire enfiévré de John: soldats d'empires  improbables, conquérants d'un espace-temps inabordable, tous semblant s'extraire de BD en trois dimensions, héros désabusés, portant les stigmates de combats incompréhensibles: terres, boue, blessures  et aussi peintures de guerre, casques, lunettes, harnais, protections symboliques créées pour terroriser l'ennemi ! Les jolis mannequins de  défilés étaient méconnaissables dans ces rôles de guerriers inquiétants protégés par toutes les armures possibles, depuis le heaume de chevalier jusqu'au casque intégral de motard !

Commenter cet article